Partez à la découverte des remparts de Saint-Malo et de sa cité corsaire

Partez à la découverte des remparts de Saint-Malo

Construits à partir du XIIe siècle, sur ordre de l’évêque d’Aleth Jean de la Grille, les remparts de Saint-Malo constituent l’une des attractions majeures de la ville de Saint-Malo intra muros. Longeant, sur plusieurs kilomètres, la baie de la ville, ils ont fait, au cours du XVIIIe siècle, l’objet de rénovation par Garangereau, alors architecte de Vauban.

L'histoire ancienne des remparts

A la descente de ces remparts vous observerez la Courtine Saint-Vincent qui a été édifiée en même temps que la Porte Saint-Vincent lors du 1er accroissement de 1708-1710 qui a fait disparaître l’ancienne Anse de Merbonne. À la descente de l’escalier, une inscription en latin rappelle comment le domaine de cette ville a été agrandi, muni d’une nouvelle porte et d’un nouveau quartier afin d’améliorer la commodité et la sécurité des habitants.

Vous pourrez faire le chemin de ronde pour profiter des joyaux du paysage. Le chamin de ronde vous permettra de ne rien rater de l'histoire ancienne des remparts.

De la porte Saint-Thomas à la Maison du Québec

La première étape de cette visite vous mènera de la porte Saint-Thomas à la Maison du Québec. Vous aurez alors l’occasion de passer, tour à tour, devant le fort national, l’école de la marine marchande, la tour Bidouane. Sur votre parcours, ne manquez pas de marquer une halte devant la tour, de l’escalader afin de profiter du beau panorama qui s’étale en contrebas.

Plus loin, vous verrez la statue de Robert Surcouf, non loin de laquelle se trouve la maison du Québec

Du Grand Bé au Bastion de la Hollande

Sur ce parcours, vous aurez l’occasion de visiter les îles du Grand Bé et du petit facilement accessibles, à pieds secs, à marée basse. Toujours dans l’exploration de cet itinéraire, vous pourrez marquer une pause à la crêperie du Corps du garde, afin d’y déguster de délicieuses crêpes.

Peu avant le Bastion de la Hollande, la plage Bonsecours pourrait vous offrir un délicieux moment de détente au bord de son bassin spécialement aménagé pour retenir l’eau de mer à chaque marée.

Une fois le bastion de Hollande atteint, ne manquez pas d’emprunter les escaliers se trouvant sur le côté gauche du rempart afin d’explorer la cour sur laquelle étaient gardés les chiens du guet assurant la protection des bateaux échoués sur la grève.

Du Môle des Noires à la Place Chateaubriand

Après le Bastion de Hollande, votre promenade vous conduira à la plage du Môle, préférée par de nombreux Malouins en raison de ce qu’elle est à l’abri des vents. En longeant la plage, vous atteindrez la Porte de Dinan (avant port), duquel s’élancent les vedettes ainsi que les bateaux en partance.

En poursuivant votre promenade, vous aboutirez sur le bassin VAUBAN, à quelques encablures duquel se trouve le château. Après votre visite, descendez le rempart, empruntez la rue de la Soif et, arrêtez-vous au Café de l’univers afin d’étancher votre soif et de découvrir le patrimoine des célèbres marins ayant marqué l’histoire de la ville de Saint-Malo.

De la traditon à Saint-Malo

Saint-Malo doit son nom au moine gallois Mac Low qui, vers le 6ème siècle, devint évêque d'Alet, berceau antique de la ville actuelle fondée au milieu du 12ème siècle. A la fin du 15ème siècle, Anne de Bretagne annexe le Duché de Bretagne au Royaume de France ; dès le 16ème siècle, Jacques Cartier double la route de Terre-Neuve et découvre le Canada. Grâce à ses navigateurs et ses marchands qui arment pour les Indes, la Chine, l'Afrique, les Amériques, la prospérité de la cité corsaire est prodigieuse aux 17 et 18ème siècles. Les corsaires, Duguay-Trouin et Surcouf donnent à la cité corsaire un prestige considérable. Les combats de 1944 dévastent le port et détruisent l'Intra-Muros à 80%. Si la reconstruction lui a restitué sa silhouette légendaire, Saint-Malo, cité historique et maritimes, se dote depuis des équipements indispensables à l'un des plus hauts lieux de tourisme de Bretagne et au premier port de sa côte nord. En 1967, Saint-Malo intra-muros, Saint-Servan, Paramé et Rothéneuf fusionnent : c'est la naissance du Grand Saint-Malo.

A Saint-Malo vous pourrez trouver des maisons de corsaires typiques de Saint-Malo. Les maisons de corsaires possèdent une façade sobre à hautes fenêtres, ainsi q'un toit aigu. A l’intérieur, un escalier majestueux à rampe en fer forgé distribuait les salons à boiseries, les antichambres aux cheminées en marbre, les chambres d’apparat, et d’autres pièces desservant parfois des escaliers dérobés. 

Enfin si vous souhaitez rentrer d'avantage dans l'histoire de Saint-Malo vous pourrez vous rendre dans un musée d'histoire. Le musée d'histoire de la ville et du pays Malouin vous apportera d'avantages de connaissances sur les traditions. De plus, faites un tour à la cité d'Alet où se situe le mémorial de 39-45. Dans la cité d'Alet, vous pourrez découvrir son passé historique durant la seconde guerre mondiale grâce à ce mémorial tant convoité par les touristes.

Jacques Cartier est un navigateur, explorateur français et écrivain par ses récits de voyage. Né en 1491 à Saint-Malo. Mandaté par le roi de France François premier, il aborde en 1534 le golf du Saint-Laurent et explore le territoire alentour qu'il nomme Canada. Auteur de cartes, Cartier est le premier Européen à décrire et nommer ces eaux, leurs rives et leurs habitants. Il devient donc un personnage important de ce lieu. Une statue de Jacques Cartier est donc exposé pour rendre hommage au navigateur de Saint-Malo. Il est représenté à la barre de la Grande Hermine à Saint-Malo dans sa ville d'origine.

Profitez des remparts et du paysage alentour

Ce qui est le plius génial à Saint-Malo c'est que les paysages se mélangent. Vous pourrez profiter des remparts de Saint-Malo, de son chemin de ronde avec les chiens du guet ainsi que des îles du grand bé tout en profitant du paysage marin. Vous pourrez rendre visite au cap fréhel. Le cap Fréhel est une pointe au relief tourmenté situé sur la côte de la Manche.Ce cap compte parmi les plus impressionnants de Bretagne : la falaise domine la mer d'environ 70 mètres.